Quelle est la différence entre Bitcoin et l’Euro ?

  • Pas de banque publiques ou privées pour le gérer
  • Pas de banque centrale pour décider de faire marcher la “planche à billet”
  • Pas d’intermédiaire pour effectuer vos transactions

Quelle est la différence entre Bitcoin et l’Euro ?

Nous allons dans cet article, vous expliquer la différence entre le Bitcoin et l’Euro. Cela est donc valable pour le Dollar ou tout autre monnaie traditionnelle dite “FIAT”.

Nous avons déjà évoqué dans notre introduction au Bitcoin que celui-ci est totalement virtuel. Pas de billets, pas de pièces, mais alors comment le différencier de l’Euro, ou même de l’or ? 

Le Bitcoin est au monde ce que l’Euro est à l’UE

Qui se souvient de l’entrée de l’Euro dans l’union européenne ? Une monnaie unique qui allait faciliter les échanges au travers la zone UE. Si l’on prend Bitcoin, c’est aussi une monnaie unique, à ceci près qu’elle ne se limite pas qu’à l’Union Européenne. 

On l’a évoqué en introduction : le Bitcoin est une monnaie décentralisée.

Concrètement, il offre la possibilité à n’importe qui dans le monde, d’effectuer des paiements en ligne, directement d’un individu à un autre, sans passer par une institution financière.

Quand on connait les frais de transactions (exorbitants) et le délai des transferts internationaux, on comprend tout de suite l’intérêt du Bitcoin. Les paiements internationaux deviennent faciles et bon marché.

Comme avec l’argent liquide (vos espèces), Bitcoin offre plus de discrétion dans vos transactions. Créer un porte-monnaie numérique revient à créer une adresse email (on peut choisir d’y mettre ses informations personnelles ou choisir d’utiliser un pseudonyme)

Il n’existe pas de “planche à billet” pour le Bitcoin

Saviez-vous que la banque centrale Américaine (la FED) a “injecté” (c’est à dire imprimé) 1500 milliards de dollar pour amortir la crise du Covid-19 ? (Source). La banque centrale Européenne en a fait autant, à hauteur de 750 milliards d’euros (source).

Bien entendu, tous les grands économistes s’accordent à dire que tout ceci est une hérésie sans compter sa dangerosité. Pour en savoir plus, un article du site Capital explique très bien les choses.

Le Bitcoin est quant à lui limité à une émission de 21 millions de token (pièce numérique). On gardera en tête qu’il est fractionnable jusque 8 chiffres après la virgule.

En clair : 1 Bitcoin vaut 100 000 000 Satoshi. A l’inverse, 1 Satoshi vaut (au moment de l’écriture de cet article) 0,00008€.

Souvent comparé à l’or

On entend très souvent dire que le Bitcoin est le nouvel “or numérique”. La raison est assez simple en fait, le Bitcoin au même titre que le métal précieux qu’est l’or n’est pas extensible.

Comme nous le répétons régulièrement – car c’est important – son émission est limité à 21 millions. Cela fait de lui un actif rare, autant que l’or (dont on ne connait toujours pas à l’heure actuel les réserves restantes dans les sols).

Comme l’or, il faut aux mineurs qui contribuent au réseau, investir pour “extraire” de nouveaux Bitcoin. Que ce soit en temps, en équipement informatique, en homme… Les difficultés sont les mêmes que pour les chercheurs d’or qui investissent dans des machines, du carburant, des hommes… Le schéma est en tout point semblable, tout comme la rareté de ces deux actifs.

Une monnaie adaptée au monde

Grâce a sa capacité de fraction, le Bitcoin est autant adapté aux petits échanges qu’aux transactions de plusieurs millions/milliards. Comme nous l’avons vu précédemment, la création monétaire de Bitcoin est bloquée. Aucune chance de la voir dévaluée par excès d’émission.

Certains pays du monde n’ont pour ainsi dire pas d’accès au système bancaire. C’est notamment le cas des pays que l’on a longtemps appelés “du tiers monde” – comme l’Afrique. Bitcoin répond a ce problème majeure et favorise ainsi les échanges commerciaux entre tous les pays du monde au moyen d’une monnaie unique.

Un potentiel phénoménale pour les investisseurs

On sait maintenant combien il y aura à terme de Bitcoin en circulation. L’investisseur que vous êtes doit déjà y voir le potentiel : 21 millions d’unités à se partager entre 7,7 milliards d’êtres humains (en 2020).

A bien y réfléchir, les personnes qui détiendront un Bitcoin entier seront de plus en plus rares au fur et à mesure de son adoption à travers le monde.

Saviez vous qu’un € investit en 2010 vous aurez rapporté 90 000€ en 2019 ? On parle d’une performance qui dépasse n’importe quel autre actif sur le marché, avec + 9 000 000% !

Vous l’aurez compris, c’est le principe de l’offre et de la demande qui s’applique. L’augmentation de l’adoption du Bitcoin fait monter chaque jour sa valeur de manière exponentielle.

Ce qu’il faut retenir de la différence entre le Bitcoin et les autres monnaies

  • Il n’y pas de banque publiques ou privées pour gérer vos Bitcoin (ou vous dire ce que vous pouvez ou non faire de votre argent)
  • Il n’y a pas de banque centrale pour décider de faire marcher la planche à billet (souvenez-vous de notre salade à 1€, alors qu’elle n’en vaut même pas 0,10€…)
  • Il n’y a pas d’intermédiaire pour effectuer vos transactions (vous le savez, lors vous payez avec votre carte bancaire au magasin, la transaction est transmise à votre banque. C’est la banque qui effectue ensuite la transaction sur le compte du commerçant)

Convaincu ? Il est temps de passer à l’action !

Vous pouvez vous lancer seul, ou télécharger notre guide de l’investissement dans Bitcoin qui vous donnera toutes les clés pour optimiser votre placement et vous accompagnera pas à pas dans vos démarches.
 
Pas besoin d’aide ? vous pouvez aussi investir vos premiers Bitcoin directement par carte bancaire via notre partenaire Changelly !

Vous avez aimé ? Partagez !

N'hésitez pas à noter ce contenu !
[Total: 1 Moyenne: 5]
felis amet, mattis risus. justo quis, ultricies