C’est quoi la DEFI concrètement ?

C'est quoi la DEFI
Temps de lecture :7 Minute, 3 Seconde

En résumé

  • DeFi est l’abréviation de « decentralized finance« , est un terme fourre-tout pour désigner un groupe d’outils financiers construits sur une blockchain.
  • L’idée est de permettre à toute personne ayant accès à Internet de prêter, d’emprunter et d’effectuer des opérations bancaires sans passer par des intermédiaires.
  • La DeFi est l’un des secteurs à la croissance la plus rapide de la blockchain et de l’espace web décentralisé.

Le bitcoin, un système de paiement dans lequel n’importe qui sur terre peut envoyer de l’argent à n’importe qui d’autre, n’était que le début de la révolution crypto. Les personnes qui créent les applications DeFi cherchent à aller encore plus loin dans l’accessibilité. La finance décentralisée a été présentée comme une solution possible pour abaisser la barrière d’entrée pour ceux qui avaient du mal à accéder aux produits financiers (le communs des mortels quoi). Plus récemment, elle devient dorénavant utilisée par les propriétaires de crypto-monnaies dans un autre but : gagner plus d’argent.

C’est quoi la DEFI ?

Prises collectivement, les applications DeFi sont des produits financiers qui fonctionnent sur une blockchain publique, comme Ethereum par exemple. Ces produits sont sans autorisation, ce qui signifie qu’ils ne font pas appel à des tiers. Au lieu d’intermédiaires financiers, tels que des courtiers et des banques, tout est automatisé dans le protocole via des contrats intelligents (un mot barbare pour dire « application hébergé dans la blockchain »).

Vous voulez contracter un prêt ? Vous n’avez pas besoin que la banque vous remette de l’argent. Vous pouvez obtenir un prêt directement auprès de vos pairs. Vous êtes prêt à parier sur les contrats à terme sur le bitcoin et autres produits dérivés ? Pas besoin de trouver un bookmaker. Vous pouvez laisser le protocole s’en charger. Vous cherchez à échanger un actif contre un autre ? Les échanges décentralisés peuvent faciliter la transaction sans prendre une énorme commission.

Qui a inventé la DeFi ?

Il n’y a pas d’inventeur unique de la DeFi, mais les applications DeFi sont d’abord apparues au sein d’Ethereum, qui a été inventé par Vitalik Buterin. Elles se sont depuis étendues à d’autres réseaux qui utilisent des contrats intelligents pour automatiser les transactions. On peut notamment citer Solana ou Avalanche.

Qu’est-ce qu’il a de si spécial ?

La DeFi présente plusieurs caractéristiques essentielles.

Tout d’abord, c’est un écosystème « ouvert », ce qui signifie que vous pouvez utiliser les applications en créant un portefeuille – souvent sans afficher aucune information d’identification, comme le nom et l’adresse. C’est théoriquement (sinon technologiquement) plus simple que d’avoir un compte bancaire.

Deuxièmement, vous pouvez déplacer des fonds de manière quasi-instantanée par le biais d’une blockchain, sans avoir à attendre que le virement bancaire soit exécuté.

Troisièmement, les taux (pour l’instant, du moins) sont bien meilleurs que dans les banques traditionnelles, bien que les coûts de transaction varient en fonction du réseau de la blockchain.

Enfin, les applications DeFi fonctionnent ensemble comme des « Legos monétaires ». Cette « composabilité » permet à quiconque de créer, de modifier, de mélanger et d’assortir, de relier ou de construire au-dessus de tout produit DeFi existant sans autorisation. Malheureusement, cette caractéristique peut également être la plus grande faiblesse de la DeFi, car si un composant clé, tel que le stablecoin DAI, devient vulnérable ou corrompu, tout l’écosystème construit autour de DAI peut s’effondrer.

Que peut-on faire avec la DeFi ?

Il existe trois types fondamentaux d’applications DeFi, faisons le tour.

Lending/borrowing (Prêts/emprunts)

Si vous possédez des crypto-monnaies, vous pouvez les prêter à un protocole tel que Aave ou Compound en échange d’intérêts et/ou de récompenses. De même, vous pouvez emprunter des actifs numériques à un tel protocole, ce qui est particulièrement utile si vous souhaitez effectuer un échange. Soyez prudent, cependant ! La plupart des protocoles DeFi utilisent le surdimensionnement, ce qui signifie que vous devez apporter plus que le montant que vous voulez emprunter ; si la valeur de l’actif baisse trop, le protocole peut alors prendre votre garantie pour éviter les pertes (c’est logique, mais c’est mieux en le disant).

De nombreux utilisateurs de la DeFi utilisent cette méthode pour gagner des actifs par le biais du » yield farming « , qui consiste à bloquer des fonds dans un pool d’actifs pour obtenir des récompenses. Comme les taux varient en fonction du protocole et de l’actif, les agriculteurs de rendement qualifiés déplacent leurs actifs pour profiter des meilleurs taux.

Trading

Avec les bourses centralisées telles que Coinbase et Binance, vous comptez sur la bourse pour prendre la garde de vos actifs à chaque transaction. Les bourses décentralisées suppriment l’intermédiaire afin que les gens puissent échanger directement entre eux. De plus, les DEX (les échangeurs décentralisés) tels qu’Uniswap ou encore PancakeSwap permettent aux gens de répertorier de nouveaux jetons à échanger. L’absence de vérification augmente les risques, mais elle permet aussi aux investisseurs d’entrer tôt sur les nouveaux actifs avant qu’ils n’atteignent les marchés plus larges.

Produits dérivés

Parfois, vous ne voulez pas être limité à la négociation de tokens particuliers. Les plateformes de produits dérivés telles que dYdX et Synthetix permettent aux investisseurs de faire plus que du trading au comptant. Par exemple, les utilisateurs peuvent effectuer des transactions à effet de levier dans lesquelles ils misent plus que ce qu’ils ont, ou même créer des « actifs synthétiques » qui imitent les actions et les matières premières traditionnelles.

Comment les applications DeFi sont-elles produites ?

Toute personne capable d’écrire des contrats intelligents est en mesure de créer des applications DeFi. Il existe plusieurs outils pour tester et/ou déployer des contrats intelligents, parmi lesquels Truffle et Ganache pour Ethereum. Après avoir téléchargé un cadre pour créer des contrats intelligents, vous pouvez créer un token qui permet à un protocole d’utiliser le réseau de la blockchain. Sur Ethereum, il s’agit d’un jeton ERC20 ; sur Solana, il est appelé SPL ; et Binance Smart Chain a des BEP20.

Le fait d’avoir un token permet au protocole d’interagir directement avec la monnaie de la blockchain de niveau 1. Mais des projets ont également mis en avant leurs jetons pour promouvoir la décentralisation. Le protocole de prêt Compound, par exemple, utilise le COMP comme jeton de gouvernance ; ceux qui le détiennent peuvent prendre des décisions concernant le code du protocole et les allocations de trésorerie.

Comment utilisez les produits DeFi ?

Tout le monde peut utiliser les produits DeFi en se rendant sur le site Web d’une application et en se connectant à un portefeuille cryptographique compatible DeFi (tel que MetaMask sur Ethereum ou Phantom sur Solana). La plupart des dapps (applications décentralisées) DeFi ne demandent pas aux utilisateurs de donner des informations personnelles ou de s’enregistrer.
Cependant, comme les applications sont construites sur une blockchain, vous devez utiliser les tokens de cette blockchain pour payer les transactions. L’ETH est nécessaire pour payer les transactions sur le réseau Ethereum, SOL est nécessaire sur la blockchain Solana, et ainsi de suite.

L’avenir de la DeFi

En novembre 2020, moins de 20 milliards de dollars était bloquée dans divers produits DeFi, la plupart sur Ethereum. L’année suivante, elle valait plus de 260 milliards de dollars, dont 19 milliards de dollars provenant de la seule Smart Chain de Binance.

Si la tendance se poursuit et que les maximalistes de la DeFi ont raison, ce n’est que le début d’une vague massive. Les vrais croyants affirment que les avantages d’un système financier ouvert et décentralisé sont tout simplement trop convaincants pour ne pas capturer des milliers de milliards de dollars de valeur.

Mais des défis subsistent. En novembre 2021, la société de gestion des risques Elliptic a estimé que les utilisateurs de produits DeFi avaient perdu 10,5 milliards de dollars dans des piratages et des escroqueries au cours des deux années précédentes.

De tels titres ont attiré l’attention des régulateurs. En août 2021, le président de la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes, Gary Gensler, a appelé à une réglementation plus stricte de la DeFi, et a suggéré que certaines plateformes pourraient tomber sous le coup des lois sur les valeurs mobilières. Quelques mois plus tard, il a fait valoir que « sans protections, je crains que cela ne se termine mal. » La SEC de Thaïlande s’est également prononcée en faveur de la réglementation, suggérant que certains projets DeFi pourraient nécessiter une licence pour fonctionner dans le pays.

La Banque des règlements internationaux est allée plus loin, avertissant que les vulnérabilités dans certains protocole de la DeFi « dépassent celles de la finance traditionnelle » (lol) et pourraient même menacer la stabilité financière mondiale.

TwiBow
Suivez-moi !

Suivez-nous sur les réseaux pour ne rien manquer de l’actu et des bons plans !

Twitter | Facebook | Discord

Fermer