Vitalik Buterin propose EIP-4488 pour réduire les frais Ethereum

Temps de lecture :2 Minute, 54 Seconde

Points clés à retenir

  • Vitalik Buterin a cosigné une nouvelle proposition d’amélioration d’Ethereum, EIP-4488, qui vise à réduire les frais en gaz des solutions de mise à l’échelle de la couche 2.
  • La proposition met l’accent sur les rollups de couche 2 mais reconnaît également leurs imperfections.
  • Si elles sont mises en œuvre, ces propositions pourraient réduire considérablement les frais de gaz de la couche 2 dans un avenir très proche.
Cette semaine, Vitalik Buterin et Ansgar Dietrichs, développeur d’Ethereum, ont cosigné une nouvelle proposition d’amélioration d’Ethereum appelée EIP-4488 qui vise à réduire les frais de gaz des solutions de mise à l’échelle de la couche 2 d’Ethereum. La proposition est destinée à agir comme une solution plus immédiate aux coûts élevés du gaz pendant que des solutions plus robustes sont en cours de développement.

Une solution efficace (mais à court terme)

Vitalik Buterin, ainsi que le développeur d’Ethereum Ansgar Dietrichs, ont présenté une nouvelle proposition d’amélioration d’Ethereum conçue pour réduire les frais de gaz de la couche 2 à court terme pendant que des solutions plus efficaces à long terme sont développées.

Les frais de gaz d’Ethereum ont été très élevés au cours des derniers mois, et bien que les solutions de mise à l’échelle de la couche 2 qui utilisent les Rollups optimistes ou les Rollups ZK soient « la seule solution de mise à l’échelle fiable pour Ethereum », même les frais de gaz utilisant ces protocoles sont trop chers pour certains. Par exemple, Optimism et Arbitrum fournissent souvent des frais 3 à 8 fois inférieurs à ceux que les utilisateurs peuvent obtenir sur la couche de base d’Ethereum, et ZK-Rollups peut fournir des frais jusqu’à 100 fois inférieurs à ceux de la couche de base d’Ethereum, mais ces frais restent pour la plupart des investisseurs trop élevés !

l’EIP-4488 : c’est quoi ?

L’EIP-4488 cherche à réduire davantage les frais de gaz de couche 2 de deux manières :

  • En diminuant le coût des données de transaction, qui est un mécanisme primaire pour les rollups optimistes et les rollups ZK
  • Ainsi qu’en ajoutant un plafond pour les données de transaction totales qui peuvent être dans un bloc.

L’augmentation de l’espace de données disponible pour les rollups est, selon Buterin, réalisable aujourd’hui, car les tailles des blocs sont loin d’être proches des tailles qui menaceraient la stabilité du réseau.

Si le partage des données peut être considéré comme la solution à long terme aux imperfections des rollups, cette proposition vise à réduire les frais de gaz à très court terme, peut-être d’ici Noël de cette année, selon un tweet de l’équipe de zkSync, lui-même un protocole de mise à l’échelle de couche 2.

Buterin lui-même appelant à une « transition à l’échelle de l’écosystème vers un Ethereum centré sur les rollups » comme solution souhaitée à court terme pour réduire les frais de gaz, il n’est pas surprenant que les solutions de mise à l’échelle d’Ethereum se soient développées en même temps qu’Ethereum. Pas plus tard que la semaine dernière, la plus grande bourse de crypto, Binance, a annoncé qu’elle prendrait en charge les dépôts de la couche 2 d’Ethereum via Arbitrum, et ce n’est qu’hier que Boba, une solution de rollup optimiste de couche 2, a atteint une valeur totale bloquée de plus d’un milliard de dollars, soit une augmentation de 1 200 % depuis le 14 novembre.

Cet article est une traduction. Lire l’originale sur cryptobriefing

Satoshi
Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux pour ne rien manquer de l’actu et des bons plans !

Twitter | Facebook | Discord

Fermer