Les 5 meilleures alternatives a OpenSea pour le marché des NFT

alternatives opensea
Temps de lecture :12 Minute, 52 Seconde

En résumé :

  • OpenSea est devenu le berceau du trading NFT, mais ses divers problèmes conduisent les utilisateurs à rechercher des alternatives.
  • LooksRare a provoqué un ras de marée lorsqu’il a lancé un token pour les traders actifs d’OpenSea le mois dernier.
  • La plateforme NFT de Coinbase devrait également avoir un impact majeur sur l’écosystème lorsqu’il sera lancé cette année.

OpenSea est devenu la marketplace NFT par excellence pendant le boom des NFT en 2021. Cependant, les frais élevés de la plateforme, son modèle centralisé et les récents problèmes d’inscription ont poussé les collectionneurs à chercher d’autres options pour acheter et vendre des objets non fongibles.

Nous vous présenterons dans cet article 5 alternatives à OpenSea :

NFT et OpenSea

Parler de l’essor des NFT revient à parler de l’essor d’OpenSea.

Lancé fin 2017, OpenSea est apparu comme la première place de marché ouverte pour les NFT basés sur la blockchain Ethereum. Au cours des trois années suivantes, OpenSea a tranquillement développé sa plateforme, en s’adressant aux quelques geeks de la blockchain qui résistaient au marché baissier des crypto-monnaies en négociant CryptoKitties et autres MoonCats, deux projets historiques de NFT qui figuraient parmi les premières collections échangées sur OpenSea.

Bien qu’OpenSea n’adressait jusqu’alors qu’une petite niche de collectionneurs, ce n’est qu’en janvier 2021 que la plateforme a commencé à réaliser son véritable potentiel. Grâce à des ventes de NFT très médiatisées et l’avènement de collections d’avatars comme Bored Ape Yacht Club, les NFT ont rapidement gagné en popularité et en notoriété dans le monde de la crypto et plus largement du grand public. Les revenus d’OpenSea ont été multipliés par dix entre janvier et février 2021, mais ce n’était qu’un avant-goût des choses à venir.

Pendant le reste de l’année 2021, les revenus d’OpenSea n’ont cessé d’augmenter. Selon les données de Token Terminal, les revenus actuels d’OpenSea s’élèveraient à 440 millions de dollars pour janvier 2022, ce qui en fait le meilleur mois de l’histoire de la marketplace. Avec une part de marché estimée à 90 % de l’ensemble des places de négociation NFT, OpenSea a atteint une valorisation de 13,3 milliards de dollars lors d’une levée menée par les géants du capital-risque Paradigm et Coatue au début du mois. Malgré ses succès, plusieurs facteurs poussent de nombreux membres de la communauté NFT à délaisser la plateforme au profit d’alternatives plus modestes.

Les déboires d’OpenSea

L’une des plaintes les plus fréquentes à l’encontre d’OpenSea concerne ses frais élevés. 2,5% de la valeur de vente finale de chaque NFT vendu va directement dans les caisses d’OpenSea, ce qui explique en partie les marges bénéficiaires élevées de la société. Si l’on ajoute à cela les frais d’OpenSea prélevé sur les royalties de certaines collection, les utilisateurs peuvent dans certain cas perdre jusqu’à 10 % de la valeur de vente finale de leur NFT sur le marché secondaire.

Ceux qui se concentrent sur les idéaux du Web3 et de la décentralisation s’opposent également au haut degré de centralisation d’OpenSea. De nombreux membres de la communauté NFT espéraient qu’OpenSea émette un jeton de gouvernance pour ses utilisateurs afin de contribuer à la décentralisation de l’entreprise et de rendre la pareille aux utilisateurs qui ont contribué à sa croissance. Malheureusement, ces espoirs ont été anéantis en décembre lorsque le nouveau directeur financier d’OpenSea, Brian Roberts, a révélé qu’il espérait rendre la société publique par le biais d’une offre d’actions. Bien que Roberts soit rapidement revenu sur ses propos, l’introduction en bourse d’OpenSea ne semble pas être pour demain.

Comme OpenSea est centralisé, il y a un risque qu’il crée un écosystème fermé semblable aux plateformes Web2 existantes. Pour illustrer le problème de la centralisation, OpenSea a récemment gelé 16 NFTs volés au propriétaire de la galerie d’art Ross+Kramer de New York, Todd Kramer. Le fait qu’OpenSea ait le pouvoir et la volonté de geler des actifs échangés par le biais de ses contrats intelligents crée un précédent inquiétant.

L’habitude d’OpenSea de retirer de la liste les collections des artistes de NFT sans avertissement est également préoccupante. Récemment, la plateforme a retiré de la liste 16 NFTs du défunt photographe de hip-hop Chi Modu sans aucun commentaire. Modu possède les droits de la photographie et n’enfreignait aucune des directives de la plateforme.

Les limites du modèle d’OpenSea ne s’arrête pas là. On peut illustrer ce propos avec les récents déboires de l’API de la marketplace ayant permis a des petits malins d’acheter des NFT sur le marché secondaire au prix de lancement de ces derniers. Comment cela a été rendu possible ? C’est assez simple : si un utilisateur met en vente un NFT puis le transfère vers un autre portefeuille, l’annonce est annulée sur le frontend d’OpenSea car la vente ne peut plus être satisfaite. Toutefois, si l’utilisateur ne paie pas de frais d’annulation de la transaction, l’annonce est réactivée dans le cas où l’utilisateur transfère à nouveau le NFT vers le portefeuille d’origine à une date ultérieure.

Alors que les utilisateurs d’OpenSea continuent de perdre patience avec la plateforme, d’autres marchés et solutions de trading NFT ont vu le jour. Beaucoup de ces concurrents ont rapidement pris de l’ampleur en reconnaissant les lacunes d’OpenSea et en lançant des moyens moins chers, plus décentralisés et plus conviviaux pour les collectionneurs d’acheter et de vendre des NFT.

Les alternatives à OpenSea

LooksRare

Le premier candidat de notre liste on retrouve l’un des projets les plus récents. Il s’agit d’une plateforme qui s’attaque directement au modèle économique d’OpenSea. LooksRare a été lancé le mois dernier et a attiré des utilisateurs en combinant un airdrop de token et des récompenses d’échange. Ainsi, toute personne ayant échangé des NFT d’une valeur d’au moins 3 ETH entre le 16 juin et le 16 décembre 2021 a pu prétendre à une allocation de jetons $LOOKS, des tokens supplémentaires étant distribués à ceux dont le volume d’échange était plus élevé.

Les détenteurs de LOOKS peuvent staker leurs tokens pour gagner une partie des frais de transaction générés par les ventes sur LooksRare. A noter que le rendement du staking de $LOOKS s’élève actuellement à plus de 600%, ce qui témoigne des volumes élevés d’échanges sur la marketplace. En prime, LooksRare est moins cher qu’OpenSea en facturant 1,5 % sur les transactions au lieu des 2,5 % de son concurrent. Depuis son lancement le 10 janvier, LooksRare a dépassé OpenSea en termes de volumes d’échanges bruts presque tous les jours.

Il y a tout de même un hic. LooksRare distribue actuellement ses tokens $LOOKS aux utilisateurs avec les volumes de transactions les plus élevés. Cela a incité plusieurs utilisateurs à effectuer des transactions fictives sur des NFT de grande valeur, en les échangeant entre des portefeuilles pour accumuler des volumes de négociation plus élevés et ainsi obtenir plus de récompenses en $LOOKS. LooksRare a également facilité de nombreuses ventes légitimes, avec une forte activité sur les collections tendance telles que Bored Ape Yacht Club, CloneX et Azuki.

Avec son slogan « by NFT people, for NFT people », LooksRare met l’accent sur la décentralisation et l’engagement communautaire. Même pour ceux qui se soucient moins des idéaux du Web3, LooksRare offre aux utilisateurs une expérience moins chère et plus rationnelle avec la possibilité de gagner des récompenses grâce aux achats NFT.

gem.xyz

Comme de plus en plus de NFT sont répartis sur différentes places de marché, il devient nécessaire de trouver un endroit où regrouper les annonces. C’est le rôle de gem.xyz, un nouvel agrégateur de NFT qui permet de comparer facilement les annonces sur plusieurs marketplace.

Le plus grand avantage de l’utilisation de gem est la possibilité d’acheter plusieurs NFT dans la même transaction, ce qui permet de réaliser des économies substantielles sur les frais de gaz. Les utilisateurs peuvent sélectionner les NFT qu’ils souhaitent acheter dans une collection, et l’interface utilisateur de gem indique le coût total et les économies de frais de gas réalisées en regroupant toutes les transactions en une seule.

Plus un utilisateur achète de NFT en une seule transaction, plus il économise du gaz. Gem estime que l’achat de 14 NFT en une seule fois représente une économie de gaz de 33 % par rapport à OpenSea ou à d’autres agrégateurs de NFT tels que genie.xyz. Comme gem rend l’achat de NFT en gros plus facile et moins cher, c’est l’outil idéal pour « balayer le plancher » en achetant les œuvres les moins chers d’une collection de NFT.

Par ailleurs, Gem permet aux utilisateurs de payer les NFT en utilisant presque n’importe quel actif ERC-20 ou combinaison d’actifs, ce qui simplifie encore plus l’expérience d’achat. La plateforme copie les données directement des contrats intelligents d’autres places de marché, de sorte que même si le front-end de ces sites tombe en panne, les utilisateurs peuvent toujours acheter et vendre les NFT qui y sont répertoriés par le biais de gem.

gem est encore en version bêta mais a déjà facilité la vente de NFT pour une valeur de plus de 50 millions de dollars. Ceux qui testent la plateforme pourraient même être récompensés à l’avenir si gem décide de lancer un token comme l’ont fait d’autres places de marché NFT dans le passé…

Sudoswap

Les places de marché NFT offrent un moyen pratique de garder un œil sur les NFT que vous souhaitez vendre, mais ce service est généralement payant. Néanmoins, si vous avez déjà trouvé un acheteur, ou même quelqu’un prêt à échanger un ou plusieurs de ses NFT contre les vôtres, vous pouvez vous rendre sur sudoswap et créer un échange personnalisé gratuitement, moins les frais de transactions.

Sur sudoswap, les utilisateurs peuvent créer des swap (échanges) ouverts que tout le monde peut consulter et avec lesquels ils peuvent interagir, ou sélectionner une adresse spécifique pour être le participant exclusif d’un échange. Les NFT peuvent être échangés non seulement contre des ETH ou des WETH comme sur OpenSea, mais aussi contre n’importe quel jeton ERC-20, des NFT ERC-721 ou ERC-1155, ou même une combinaison des trois.

Les frais de gaz sont optimisés, de sorte que les utilisateurs ne doivent payer que pour les approbations et les échanges d’actifs, contrairement à OpenSea et à d’autres places de marché NFT qui exigent que les utilisateurs paient des frais pour créer des ordres. sudoswap est complètement trustless, les actifs restant dans les portefeuilles des utilisateurs jusqu’à ce que les deux participants confirment un échange.

Pour aller plus loin en matière de sécurité, sudoswap utilise des codes d’échange au lieu de permettre aux utilisateurs de publier des liens vers les swap. Cela empêche les escrocs d’attirer les utilisateurs peu méfiants avec de faux liens. Pour envoyer un swap spécifique à un autre utilisateur, le créateur doit donner le code d’échange à l’autre partie, qui peut ensuite le saisir sur le site officiel de sudoswap. C’est une sorte de vérification a deux facteurs.

Enfin, Sudoswap permet aux collectionneurs de NFT d’éviter complètement les marketplaces en leur permettant de solliciter en toute confiance des swap avec des acheteurs et des vendeurs. Comme il ne prend aucune commission, les utilisateurs peuvent économiser des sommes considérables lorsqu’ils échangent des NFT de grande valeur.

SuperRare

Alors que les marchés traditionnels de NFT s’adressent aux acheteurs occasionnels qui cherchent à échanger des collections d’avatars ou des séries d’art génératif, SuperRare vise une autre catégorie de collectionneurs de NFT. Il s’est imposé comme la plateforme de référence pour les artistes exclusifs qui vendent des œuvres d’art uniques en édition limitée.

Comme SuperRare est encore en « mode d’accès anticipé » (early access mode), la marketplace n’accueille qu’une sélection d’artistes triés sur le volet. Même après le lancement complet de la plateforme, ceux qui souhaitent vendre leurs NFT devront d’abord soumettre leur profil d’artiste à SuperRare afin d’espérer être sélectionnés pour figurer sur le site.

Malgré la difficulté d’être listé sur SuperRare, les récompenses pour les artistes sont franchement intéressantes. La plateforme favorise les créateurs, en leur assurant 10 % du revenu de toutes les ventes secondaires d’œuvres initialement vendues sur SuperRare.

Bien que SuperRare ai créé un espace exclusif pour les œuvres d’art NFT de grande valeur, cela a un prix. Comparé à d’autres places de marché, SuperRare est assez cher : 15 % des ventes primaires vont à SuperRare, 10 % des ventes secondaires vont aux créateurs, et une taxe supplémentaire de 3 % sur tous les achats est payée par les acheteurs.

En retour, SuperRare offre un service haut de gamme à tous les acteurs du marché et garantit que les créateurs sont soutenus afin qu’ils puissent continuer à produire de l’art numérique de grande qualité. La plateforme tient également à cœur la décentralisation et utilise un système DAO pour gérer la trésorerie communautaire et guider le développement futur de la plateforme.

Coinbase NFT

La dernière alternative OpenSea de notre liste n’a pas encore été lancée, mais elle va certainement bouleverser le monde du NFT lorsqu’elle le fera.

Coinbase NFT va se concentrer sur l’accessibilité pour les utilisateurs non natifs de l’écosystème crypto. Alors que d’autres marketplace exigent que les utilisateurs se connectent à un portefeuille Web3 non-custodial tel que MetaMask, Coinbase NFT s’intégrera à la bourse Coinbase et permettra aux utilisateurs d’acheter et de vendre des NFT en dollars américains en utilisant des cartes de crédit et de débit. En outre, Coinbase assurera la garde des NFT pour les utilisateurs tout en leur permettant de minter, de collecter, de découvrir et de présenter leurs biens non fongibles en un seul endroit.

L’initiative de Coinbase NFT est actuellement piloté par le vice-président des produits de la société, Sanchan Saxena, un vétéran de l’industrie qui a fait ses preuves en développant des produits pour des entreprises telles que Airbnb et Instagram.

Ceux qui sont familiers avec la technologie blockchain pourront toujours se brancher sur Coinbase NFT avec un portefeuille d’extension de navigateur non-custodial (comme Metamask). Mais pour les utilisateurs moins férus de technologie, Saxena a confirmé qu’ils n’auront pas à se soucier du jargon et des aspects techniques de l’achat de NFT.

En faisant abstraction de l’aspect technique des NFT, la nouvelle place de marché de Coinbase devrait permettre aux nouveaux utilisateurs d’éviter les escroqueries et les erreurs coûteuses pendant qu’ils se familiarisent avec le monde complexe des NFT.

TwiBow
Suivez-moi !

 

Suivez-nous sur les réseaux pour ne rien manquer de l’actu et des bons plans !

Twitter | Facebook | Discord

Fermer